Drone

  • Manoeuvre du PAP de retour d'une plongée

    Facilement mis en oeuvre, le PAP est un outil précieux pour les Chasseurs de mines.

  • Le Chasseur de mines M 921 lors de l exercice Olives Noires

    14 bâtiments de guerre, de gabarit moyen, patrouillent sur les eaux calmes. Ce sont des chasseurs de mines, leur coque en acier spécial ou alliage résine/plastique leur permet de pénétrer dans un champ de mines sans risquer d' entrer en résonance magnétique avec celles-ci.

  • De bon matin les chasseurs de mines continuent leur quadrillage.

    L' exercice de guerre des mines Olives Noires 2008 au large de Hyeres en Mediterranée rassemble 21 unités de 10 nations autour d’un scénario concocté par la marine française : une force navale multinationale doit être constituée, avec pour mission de dépolluer le littoral méditerranéen, truffé d’une trentaine de mines d' exercice, de Hyeres à Sète.

  • La nuit tombe sur la flotte anti-mines

    La nuit tombe, les plongeurs se préparent. Nous aurons toujours besoin des yeux des plongeurs, pour localiser les mines. Et de leur savoir-faire, pour être sûr de les mettre hors d’usage déclare le chef de l'exercice

  • Mise à l' eau du PAP poisson auto-propulse.

    Le véhicules d' intervention mine killer PAP ( poisson auto-propulse) est guidé à partir du bâtiment base de plongeurs démineurs (BBPD) Pluton.Le PAP est un engin télécommandé assurant la reconnaissance, l' identification et la pose de charges explosives

  • Breifing avant la plongée pour les démineurs de la Marine Française.

    Breifing de plongée à bord du Pluton avec les plongeurs démineurs du groupement des plongeurs démineurs Méditerranée de Toulon (GPD Méd)

  • Tout objet suspect est immédiatement localisé par le Remus

    Le REMUS enregistre toutes ses images sonar qui sont immédiatement disponibles, elles fournissent des informations précieuses pour la sécurite des plongeurs démineurs.

  • Le Remus est un drone sous-marin capable de scanner de grandes zones sous-marine

    Progressant a 3 noeuds il sillonne meticuleusement les fonds sous-marin . Le Remus, scanne une zone selon une trajectoire pré-programmée, contrôlée par GPS. Après, les plongeurs affinent le repérage en se dirigeant vers les échos juges interessants, à l’aide de leurs underwater imaging sonars (UIS), sonars portatifs de dernière génération.

  • Le drone Remus navigue avec précision entre deux eaux

    Le drone sous-marin REMUS, utilisé par les plongeurs américains et anglais depuis quelques années est extrêmement précis.

  • L' underwater imaging sonar utilisé par les plongeurs americains

    L underwater imaging sonar dans les mains d un plongeur démineur américain lors de l'exercice interallié Olives Noires 2008.

  • Riche des données du Remus les plongeurs américains évoluent en terrain connu

    Plongée le 16 septembre 2008, autour d'une mine à orin avec les plongeurs démineurs américains de l' EOD MU ONE Explosive Ordonance disposal mobile unit one de l' Us Navy. Ils utilisent l'appareil respiratoire Viper et viennent de San Diego.

  • De nuit rien n' échappe aux plongeurs

    L'équipe des Plongeurs Français, connait bien son terrain de jeu . Le sonar portatif américain est d'une efficacité redoutable.

  • Plongeurs démineurs Francais en plongée de nuit avec le sonar portatif américain

    Les Plongeurs Français, du groupement des plongeurs démineurs Méditerranée de Toulon (GPD Méd) testent les équipements ultramodernes dont ils seront bientôt dotés.

  • Récuperation du drone Remus après son inspection des fonds

    le REMUS, réalise une sorte d' échographie des fonds marins.. Les résultats sont ensuite traites par ordinateur.

  • Retour du drone Remus à la surface

    La première partie du travail est faite, en scannant les fonds de la zone d'exercice. Ce drone en forme de torpille d' 1m20 de long et 70kg. Les plongeurs affinent le diagnostic le lendemain, à l' aide de leurs sonars portatif de dernière génération.

  • Inspection nocturne des fonds avec 2 underwater imaging sonars.

    De nuit, la recherche des dizaines de mines d’exercice qui tapissent les fonds débute pour les Plongeurs Démineurs anglais de la Royal Navy de la Flet diving unit .

  • Plongée de déminage de nuit avec la Royal Navy

    Plongée de nuit. 15 septembre 2008, au large de Hyeres les Plongeurs Démineurs anglais de la Royal Navy de la Flet diving unit procèdent à une investigation sous-marine lors de l exercice Olives Noires

  • Recherche circulaire dynamique

    Même en cas de fausse alerte une recherche circulaire est menée car il peut y avoir d'autres mines notamment dans le cas fréquent d' utilisation de leurres destiné à ralentir les opérations de déminages.

  • Plongee sur un objet suspect

    Le Chasseur de mines Orion, détecte, le véhicules d' intervention mine killer PAP ( poisson auto-propulses) va voir et les plongeurs démineurs déminent ou constatent que l' objet n' est pas dangereux.

  • Immersion du drone REMUS chercheur de mines

    Un drone sous-marin REMUS (utilise actuellement par les américains et les anglais ) unmanned underwater vehicle (UUV) est mis à l' eau pour quadriller une zone à la recherche de mines.

  • Les fonds sous-marin au peigne fin à bord de l' Orion !

    Les chasseurs peuvent « rechercher et détruire des engins explosifs jusqu' à 200 m de fond », explique le commandant du chasseur de mines Orion. En 2008, près de 2000 engins explosifs ont déjà été traités par ces specialistes du déminage.

  • Mines trouvéees lors de l'exercice Olives Noires déchargées à terre par le BSM Loire

    Les chasseurs de mines et plongeurs démineurs de la marine nationale assurent - entre autres - un service de sûreté publique, en nettoyant à longueur d’année les fonds du littoral français, aujourd'hui encore pollue de dizaines de milliers de mines et d’explosifs datant pour la plupart de la seconde guerre mondiale, et encore potentiellement dangereux. En 2008, près de 2000 engins explosifs ont déjà été traités par ces spécialistes du déminage